Diabète, la bombe à retardement