SNCF, quand le service public déraille