Léo Ferré, les raisins et la colère